Disney's Chip'n Dale: Rescue Rangers


Logo


Il fût une époque où Capcom ne résonnait pas forcément avec Street Fighter ou DLC, mais plutôt avec qualité et Disney.

Retour en 1990 époque bénie où les dessins animés étaient omniprésents. Nous voici avec l'adaptation des deux tamias détectives les plus célèbres !

Disney's Chip'n Dale: Rescue Rangers est donc un jeu de plates-formes sorti sur NES et PlayChoice-10 (Borne d'arcade). Très coloré et accessible, disons le tout de go, il fait clairement parti des must-have de la console !

En effet après avoir démarré la console nous sommes accueillis par le générique de l'animé, certes sans les paroles, on est sur NES, donc les voix digitalisées compréhensibles ça sera pour plus tard, mais on reconnaît aisément la musique.

Sur l'écran titre première surprise : il est possible de jouer seul (logique !) ou à deux simultanément ! C'est cool, finit le syndrome du petit frère/sœur qui regarde patiemment l'aîné s'éclater. Dans le cadre du jeu solo nous pouvons choisir soit Chip (Tic) soit Dale (Tac), la différence entre les protagonistes est uniquement graphique, en effet l'un porte la chemise, l'autre le chapeau.

Penchons-nous sur le scénario, les Rangers du risque reçoivent un message indiquant que le chat de leur voisine s'est fait enlever, ni une ni deux, nos héros foncent tête baissée mais il s'agit en fait d'un plan de Fat Cat afin d'attirer Gadget, la souris bricoleuse en tous genre, dans un piège. Elle se fait kidnapper mais s'arrangera pour vous donner quelques informations à chaque inter-niveau.


Image 2

C'est le méchant au cas où vous demandiez


Il est à noter que le jeu n'a eu aucune localisation territoriale et nous avons la cartouche américaine directement ce qui explique le fait d'avoir Chip and Dale au lieu de Tic et Tac. Version PAL oblige le jeu tourne environ 20% moins vite que la version d'origine mais cela n'impacte aucunement la qualité du soft mais explique les dialogues en américain.

Le gameplay est assez original, en effet nos deux rongeurs sont trop « faibles » pour pouvoir battre les ennemis (venus tout droit de l'animé) en leur sautant dessus ou lors d'une confrontation face à face, cependant ils ne manquent pas d'ingéniosité, vous trouverez un peu partout des caisses qui vous offrent deux possibilités :

- Attaquer en lançant celles-ci dans une trajectoire rectiligne ou verticale.

- Vous défendre en vous cachant sous ces dernières.

L'option de défense vous rends immobile mais en cas de contact avec l'ennemi vous ne subirez aucun dommage alors que l'ennemi sera éliminé. La grande majorité des caisses que vous trouverez sont en bois et à usage unique, cependant vous trouverez aussi des caisses en métal qui si elles ne peuvent être lancées, sont réutilisables à l'infini.


Image1

Tic a dû jouer à Metal Gear Solid avant...


Vous aurez à traverser des stages avec divers pièges tels les sempiternels trous, des ventilateurs qui vous poussant dans une direction, leurs homologues en version tapis roulant, ou pour plus d'originalité des robinets ouverts.

L'originalité du game design repose sur le fait d'être dans un monde « humain » tout en étant à l'échelle d'un tamia, en effet un crayon à papier vous paraîtra géant et pourrais servir de support, pareil un robinet ouvert nous impacte peu, mais c'est une véritable inondation quand on mesure une dizaine de centimètres !

Question durée de vie nous pouvons traverser onze niveaux, bien que sept seulement soient obligatoires pour terminer le jeu, c'est assez court, en prenant mon temps et en faisant tous les niveaux pour ce test j'en ai eu pour environ deux heures seulement

À la fin de chaque niveau vous arriverez dans une zone bonus vous octroyant quelques secondes pour soulever des caisses renfermant des bonus, c'est toujours bon à prendre. D'ailleurs tout au long des niveaux vous récolterez étoiles et fleurs qui vous accorderont une vie supplémentaire une fois une certaine somme de bonus récoltés.

Vous serez amenés à affronter aussi quelques boss, relativement simples à défaire. Malheureusement à part Fat Cat aucun ne m'a marqué, ils sont assez classiques avec toujours un pattern simple on esquive, on prend l'arme disponible dans la salle, on la jette sur le boss et rebelote.


image 3

Ça c'est du robot ménager !


J'ai mentionné plus haut que la difficulté était très légère cependant elle monte d'un cran si vous jouez à deux, en effet la caméra suit le joueur le plus avancé dans le niveau ce qui peut causer quelques désynchronisations, si le joueur 1 avance un peu vite pendant que le joueur 2 est au bord d'un précipice la caméra le poussera dans le vide.

De plus pour les trois derniers niveaux la difficulté est un peu réhaussée mais cela reste tout à fait accessible.

L'aspect sonore est bon, le thème de la série est repris pour l'écran titre, sinon nous avons le droit à une composition assez sympa, assez « punchy » et pas trop redondante, avec des thèmes spécifiques pour les boss, et un autre pour les stages bonus, les bruitages sont un peu trop aigus mais rien de gênant rassurez-vous

Pour résumer c'est un chouette jeu de plates-formes qui vous fera passer une agréable après-midi que ce soit en solo ou à deux, accessible pour un enfant c'est un titre top pour initier au jeu vidéo rétro !

Il m'arrive assez souvent d'y revenir car il est tout à fait sympathique, même si il n'est pas exempt de défauts :

On pourra noter que ce test est assez court mais à l'image du jeu pour le coup !


jaquette

  • Les plus :

- Les graphismes

- La musique

- Mode deux joueurs

  • Les moins :

- Très court (même pas une après-midi)


Accueil critique : Avec un score Gameranking de 80% on voit que la production Capcom à plutôt bien été accueillie, je suis globalement d'accord avec la note même si je la réhausserait un poil, la nostalgie surement !

CCC [Combien ça côte ?] : Mi 2017 il vous faudra débourser une quinzaine d'euros pour avoir le jeu en loose, et un peu plus du double pour une version FRA complète (prenez bien la FRA pour la notice et boite en FR). Correct voir un peu cher mais c'est un classique de la machine.

Le Protips : À chaque bonus stage filez prendre le bonus sous la cagette du milieu de la ligne la plus haute, vous y trouverez 1-Up à chaque fois

Si vous faites le jeu vous vous demanderez surement à quoi sert l'item « P » car ce n'est indiqué nulle part, c'est en fait un boost de force qui vous permet de soulever les pommes et autres items lourds sans perte de vitesse ou de hauteur de saut !

Quick Fact : Saviez-vous que les habits des Rangers du risque viennent pour Tic du chapeau et de la veste d'Indiana Jones, pour Tac de la chemise de Magnum.


écrit par Clads92


Fiche C.D.I


Emprunté le 15 Aug 17

par jayseb64

Emprunté le 09 Aug 17

par Hyiga

Emprunté le 09 Aug 17

par Celahir



Faq   Papako

Excellent jeu à deux, que j'ai squatté avec mon cousin quand on était gamins. On s'amusait à s'envoyer les caisses dans la tête. Si tu arrivais à faire lever les bras de ton perso avant que la caisse ne t'arrive à la figure, tu pouvais la renvoyer à l'expéditeur. Un jeu dans le jeu !


Annoter le livre Retour