Art Et Jeux Vidéo - Part. I


I] Présentation des jeux vidéo et de l'évolution de leur place dans la culture


Un jeu vidéo, c'est quoi ?


Tout d'abord, il convient de définir ce qu'est un jeu vidéo. Pour ce faire, nous utiliserons tout au long de cet exposé cette définition : « Jeu nécessitant un dispositif comme un ordinateur ou une console de jeu dans lequel le joueur agit sur un environnement virtuel. ».

Il est assez complexe de dater le début de l'histoire du jeu vidéo. En effet, les premiers embryons de jeux vidéo datent des années 50.

Frise chronologique consoles

En 1951, Ralph Baer que l'on surnomme aussi « le père des jeux vidéo », pense pour la première fois intégrer un module de jeu à une télévision. C'est donc la première fois que quelqu'un pense le jeu vidéo. Néanmoins, il ne créera pas réellement de jeux cette année-là.

En 1952, Sandy Douglas illustre sa thèse entre l'interaction entre l'homme et l'ordinateur en créant un programme sur l'EDSAC (l'un des premiers ordinateurs) qui ressemble à un jeu de morpion où l'on affronterait l'ordinateur.

Puis en 1958, Tennis for Two est créé par William Higinbotham.

Ces événements posent les fondements des jeux vidéo.


Comment sont-ils devenus des objets du quotidien ?


Nous débuterons donc notre étude à partir de la première console de salon, la Magnavox Odyssey en septembre 1972. Cette console, créée par le même Ralph Baer, adapte des jeux comme un très célèbre jeu de ping-pong (repris par Atari plus tard). Les consoles s'invitent alors dans les foyers.

Durant cette période, une jeune entreprise de jouets divers tels que des jeux de cartes se développe et prend une place importante. La société Nintendo crée sa première console en 1977 uniquement au Japon, la Color TV Game.

Comme en Histoire classique, un découpage chronologique fût instauré en fonction des principales avancées dans ce domaine.

Alors il y a eu la Première génération qui allait de l'Odyssey à la Color TV Game, ensuite la Fairchild Channel F marque le passage à la deuxième génération des jeux vidéo avec l'apparition du jeu en format cartouche. On ne peut parler trop longuement de ces deux générations de consoles puisque le jeu vidéo de salon était encore, à l'époque, un domaine peu développé et inconnu du grand public.

Mais en 1983, l'industrie du jeu vidéo sature. Les industriels comprennent que les jeux vidéo représentent un réel marché et ils veulent produire vite pour se faire beaucoup d'argent, de ce fait trop de jeux médiocres sortent et en abondance. Tout les prix sont bas et les jeux ne sont pas protégés grâce à des licences. D'autres supports technologiques apparaissent comme le magnétoscope par exemple, et font directement concurrence aux consoles de salon.

Un exemple frappant de cette cassure est le jeu E.T. sorti sur l'Atari 2600 : le jeu doit sortir rapidement et il est donc bouclé en seulement 6 semaines (le jeu a des graphismes, une jouabilité et un scénario totalement vide, il est considéré comme l'un des pires jeux de l'histoire). Une légende urbaine circule et raconte qu'Atari a enterré son stock de jeu invendu dans une ville du Nouveau Mexique et l'a recouvert avec une dalle de béton. En 2014, une équipe est allé sur les lieux. La légende a été confirmé et des centaines de consoles et de jeux Atari ont été retrouvé.

Les jeux vidéo connaissent alors un réel krach économique. Et c'est cette année que Nintendo sort une console révolutionnaire au Japon, la Famicom (ou la NES aux Etats Unis en 1985 et en 1986 en Europe). La console rencontre un tel succès qu'elle marque le début d'une nouvelle génération, la troisième.

La Famicom, équivalent japonais de la NES

Dans les années 1990, Nintendo remarque l'histoire des jeux vidéos en sortant la Super Famicom (ou la Super Nintendo en Occident), mais elle n'est plus seule, un nouvel adversaire apparaît avec sa Megadrive, et la rivalité entre Sega et Nintendo fait rage.

Les uns vantent le côté arcade de la Megadrive tandis que les autres préfèrent les exclusivités sorties sur la console de Nintendo comme les sagas Zelda, Mario ou Metroid. Cette guerre anima les cours de récréation des écoles de l'époque et le débat est toujours d'actualité, il suffit de lancer une recherche sur Internet.

Observons grâce à ces images, la différence entre ces deux consoles :

Aladdin sur Super Nintendo VS Aladdin sur Megadrive


En 1995, un nouvel adversaire arrive, Sony entre sur le marché avec sa Playstation.



Les jeux en trois dimensions sont un réel succès grâce au support DVD-ROM disposant d'un plus grand espace de stockage par rapport à celle des cartouches de jeu, et permettant l'intégration de cinématiques.





En 2000 Sony sort sa Playstation 2. La suprématie de Nintendo va s'estomper peu à peu pour laisser place à de nouveaux concurrents (même si son influence reste tout de même importante).





Et en 2001, un deuxième adversaire venu d'Amérique arrive, Microsoft avec sa Xbox. Le marché du jeux vidéo se partage alors majoritairement entre Sony, Microsoft et Nintendo.

Aujourd'hui, le jeu vidéo est entré dans les moeurs. On y joue tous ou on connaît tous quelqu'un qui y joue.


Sauf que chaque console connut différentes modes


Chaque console a connu un thème phare, on peut parler de mouvement (comme dans l'art). Les critères de qualité d'un jeu sont alors fixés en fonction de la capacité de la console. On est plus émerveillé par un jeu en 3D dans les années 1990 que de nos jours, car les consoles ont beaucoup évolué d'un point de vue technique.

Les premières consoles de salon que nous avons citées connurent beaucoup de jeux de sports, simples à réaliser, aucun scénario à développer. Ils se marièrent à merveille avec les capacités des consoles de l'époque. De plus, les consoles reprenaient certains jeux d'arcade ou s'en inspiraient (puisque les scénarios étaient en général déjà connus des joueurs). La seule manière de connaître l'histoire de son jeu vidéo à l'époque, était alors de lire le manuel qui expliquait également les conditions d'utilisation et les touches à utiliser. On voit par exemple des jeux de tir aux canards, des jeux de plate-formes sur lesquels nous reviendrons plus tard. Petit à petit, des jeux de rôles apparaissent aussi, comme The Legend of Zelda sur Nintendo NES. Les décors sont minimalistes car les cartouches ne contenaient pas beaucoup de mémoire.

Nintendo World Cup sur NES

The Legend Of Zelda sur NES


Lors de l'ère des consoles 16-bits (la Super nintendo et la Megadrive principalement), les jeux de plate-forme et de combat étaient largement répandus. L'âge d'or de l'adaptation de bandes-dessinés ou de films se fait sur cette console. Des sociétés comme Infogrames adaptent en jeux vidéo Tintin, Spirou, Asterix, les Schtroumps...

Tintin, Spirou et Asterix


Mais certains jeux de course font aussi leur apparitions. On retiendra principalement Mario Kart sur Super nintendo ou F-zero sur la même console.

Super Mario Kart sur Super Nintendo

F-Zero sur Super Nintendo


Ensuite, la Playstation(1) est arrivée sur le marché des jeux vidéos en 1995, sa capacité à afficher des jeux complets et en 3D en intégrant des cinématiques était totalement révolutionnaire à l'époque, ce fut un nouveau tournant dans le monde des jeux vidéo. Les jeux de rôles apparaissent alors et le joueur peut incarner le personnage dans un monde en 3D, comme dans Medievil ou dans la saga Tomb Raider.

Medievil & Tomb Raider sur Playstation (1)


Sony sortit une nouvelle Playstation, la deuxième du nom en 2000. Ses graphismes sont encore plus poussés que sa grande sœur et la jouabilité est encore meilleure.

Les séries de jeux que connaissaient déjà les joueurs continuent d'être développées. Mais cette console voit aussi beaucoup de jeux de sports, de courses automobiles... Le but étant alors de pousser les capacités de la console à son maximum en parvenant à allier graphismes, complexité du jeu, émotions crées et expériences de jeu proposées. On voit ainsi l'essor de la série de jeux Grand Theft Auto où le joueur incarne un personnage et dispose de tous les droits dans une ville : il peut voler des voitures, tuer des personnages non-joueurs, acheter des armes... Tout en étant inscrit dans une histoire qui est la trame de tout le jeu. Ainsi le joueur peut se déplacer et peut agir comme il le souhaite dans un espace gigantesque, l'histoire est complexe et parsemée de cinématiques.

Grand Theft Auto sur Playstation 2


Pourtant, les thèmes abordés par les jeux vidéo sont souvent les mêmes


Et ce sont ces thèmes qui permettent le mieux de rendre compte des évolutions techniques des jeux vidéo.

Par exemple, il y a toujours eu des jeux de sports. Au début, c'était un simple choix technique. En effet, les premières consoles de salon, ayant des capacités assez réduites, ne supportaient que des petits jeux sans scénario, ni mondes différents. C'est ainsi qu'ils se développèrent de manière très importante. Jeux de hockey, de ping-pong, de football, de tennis, de voiture, tous les sports ont eu droit à une version jouable sur console ! On peut voir qu'ils n'ont jamais cessé d'être à la mode.

Table Tennis sur Magnavox Odyssée (1972)

Super Tennis sur Super Nintendo (1992)

Virtua Tennis sur Dreamcast (2000)

Wii Sports sur Wii (2006)

Virtua Tennis 4 sur PS3 / Xbox 360 (2011)


Les jeux de plate-forme (jeu où le joueur incarne un personnage qu'il doit acheminer d'un point A vers un point B en se déplaçant sur des plate-formes en sautant ou en courant. Il doit aussi éviter les ennemis dirigés par l'ordinateur sur son passage) aussi connurent une longue évolution et n'ont jamais cessé d'exister. Pour illustrer ce genre, nous allons parler de Mario, que l'on peut qualifier de chef de file du genre. Le petit plombier italien a toujours été présent sur les consoles Nintendo, de la Nintendo NES à la dernière, la Wii U, on peut ici voir la lente évolution du jeu et son passage à des graphismes en trois dimensions sur Nintendo 64.


Les MMORPG (jeu de rôle en ligne massivement multijoueur - en anglais, massively multiplayer online role-playing game) apparaissent dès 2001 sur ordinateur.

L'exemple le plus connu est indéniablement World of Warcraft. Il est caractérisé par une carte de jeu explorable gigantesque, des quêtes à accomplir, des donjons à faire avec d'autres joueurs... Les possibilités du jeu sont gigantesques. Néanmoins, ces possibilités portent en elles un problème majeur : l'addiction. J'ai décidé de ne pas trop en parler mais il faut savoir que ce genre de jeu est très addictif et certains joueurs y sont véritablement accrocs.

World of Warcraft sur PC


Les styles de jeux sont réellement nombreux et je ne peux pas tous les détailler. Maintenant que les présentations longues et fatigantes sont faites, nous allons maintenant parler plus en détails de la recherche artistique qu'il y a dans le jeux vidéo.

=> Arts & Jeux Vidéo - Partie II


écrit par Thomas
publié le 20 August 2016


Fiche C.D.I


Emprunté le 09 May 17

par DocYellow

Emprunté le 26 Apr 17

par SB312

Emprunté le 22 Mar 17

par rake29gv